Satisfaction à la fin de la 10e édition des journées agro-alimentaires du Burkina Faso

HomeFoires

Satisfaction à la fin de la 10e édition des journées agro-alimentaires du Burkina Faso

« Contribution de la recherche-développement à la compétitivité des entreprises agro-alimentaires au Burkina Faso et dans l’espace UEMOA : Rôle et responsabilité des acteurs » tel est le thème autour duquel s’est déroulé la 10e édition des Journées agro-alimentaires (JAAL) du Burkina Faso. Ouverte le 4 novembre dernier, cette biennale de la promotion et de la valorisation de l’agro-alimentaire local a pris fin ce 11 Novembre 2019. Elle a réuni des hommes et des femmes venues de toutes les régions du Burkina Faso pour faire connaitre leurs initiatives en matière de transformation agro-alimentaire.

 « Cette 10e édition des JAAL m’a convaincue de la maturité de cette manifestation » a lancé Simone Zoundi, Présidente de la Fédération nationale des industries de l’agro-alimentaire et de transformation du Burkina (FIAB), structure organisatrice des Journées agroalimentaires (JAAL) du Burkina Faso. C’est un satisfecit total qui se dégage du coté de cette septuagénaire à l’esprit bien jeune. Une semaine durant, le public ouagalais a eu droit à l’exposition-vente de produits agroalimentaires divers et innovants. 10 000 visiteurs environ ont répondu présent à ce grand rendez-vous de l’agro-alimentaire local.

A la foire de la 10e édition des Journées Agro-alimentaires du Burkina Faso, étaient exposés des produits comme le vin de miel ou de baobab, les biscuits de manioc ou de maïs, du couscous de niébé ou de riz et bien d’autres produits burkinabè. Des panels, des débats  et une caravane de sensibilisation et de promotion ont été également organisés au cours de ces journées dédiées à l’agro-alimentaire local.

A la cérémonie de clôture, des transformatrices agro-alimentaires ayant pris part aux compétitions des JAAL 2019

Le nombre de candidatures enregistré pour les différentes compétitions organisées dans le cadre des JAAL 2019 est passé de 129 pour l’édition précédente à 133.  Quatre millions six cents mille francs CFA (4 600 000), tel était le montant de la cagnotte à partager entre les transformatrices et transformateurs agro-alimentaires les plus méritants regroupés en 17 filières. L’originalité, l’innovation, l’hygiène et la décoration sont les critères ayant guidés le jury pour départager les candidats aux différents prix. Plusieurs transformatrices ont vu leurs efforts récompensés. Dans la catégorie Restauration, avec son mets « atieke au haricot », Marie DA a remporté le premier prix et a empoché de ce fait la somme de deux cents mille Francs CFA (200 000 CFA).

Pour le Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Artisanat, « les journées promotionnelles des produits agroalimentaires qui s’achèvent sur un ton de satisfaction marquent une détermination des acteurs dans l’appropriation de la vision du Plan de Développement Economique et social (PNDS) ». Cette initiative a besoin d’être soutenue par des actes forts et concrets, a-t-il soutenu dans son discours lu par son Conseiller technique.

Pour la transformatrice Rakieta Balboné qui est à sa première participation aux JAAL avec ses produits à base de manioc et de moringa : « si ces journées n’existaient pas, il fallait les créer, car cela nous ouvre de nombreuses portes ».

Le domaine agroalimentaire est un vaste champ qui regorge de nombreuses potentialités pouvant permettre de créer des emplois a conclu Simone Zoundi.

Camille BAKI

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0