Salon national du miel : Mise en valeur du secteur apicole burkinabè

HomeA la Une

Salon national du miel : Mise en valeur du secteur apicole burkinabè

La première édition du salon dédié au miel bat son plein dans le pavillon soleil du SIAO à Ouagadougou. A cette occasion, les apiculteurs présentent les différents produits de la ruche. Miel de fleur de karité, miel d’eucalyptus pour ne citer que ces types de miel, font le bonheur des visiteurs.

Le miel est un aliment  reconnu pour ses vertus thérapeutiques. Et qui mieux, que l’apiculteur Gilbert Ouédraogo, de Gratias natura, venu exposer ses produits au salon national du miel d’en dire plus. Il donne l’exemple du miel récolté sur les fleurs d’eucalyptus qui est un bon remède contre les problèmes respiratoires. Et d’ajouter que le miel du tamarin aide à la digestion.

Les produits de la ruche au salon

Contrairement à ce que  certains croiraient, le miel n’est pas le seul produit issu de la ruche. Pour Gilbert Ouédraogo, en plus du miel, on a la cire, la propolis, la gelée royale. Une gelée royale, ce miel de la reine des abeilles permet de se rajeunir et de vivre longtemps, nous a-t-il confié. Plus loin dans un autre stand, celui de madame Sacado T. Alima, venue présenter le miel du Gourma, salue l’initiative qui pour elle, valait son pesant d’or. Avec le centre Apicole « Selintaanaba » une union bénie en langue gourmantché, elle expose à ce salon qui referme ces portes le 19 décembre 2020, du miel, de la cire, de la pommade et du savon. Tous ces produits sont faits à base du miel. Toutefois la composante miel est divisée en sous-groupe. Pour la native de la région de l’Est, il y a le miel brut et le miel filtré. En ce concerne le miel brut, c’est un miel qui contient toujours la cire issu directement de la ruche nous explique-t-elle. Et le miel de karité, qui est récolté généralement à la période de Mars-Avril, un temps selon elle qui est la période de la floraison des fleurs du karité.

Les résidus du miel filtré pour d’autres produits

Sur les autres produits issus du miel comme le savon, la cire, madame Sacado Alima, nous explique que cela émane du miel filtré. En clair, à partir du miel filtré, on a la cire pour faire les bougies et les pommades. Sur ce dernier produit elle conseille son utilisation  car il protège la peau et est un anti-rhume.

Pour ceux qui hésitent encore à faire un tour au salon ou à acheter le miel, le centre Apicole « Selintaanba » laisse ce conseil : « le miel est naturel, un sucre naturel, qui protège contre les maladies, comme le diabète ». Qu’à cela ne tienne, il était plus que jamais nécessaire de valoriser le miel, selon les organisateurs.

Camille Baki

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0