3ème édition du « Burkin’daaga » : occasion de découverte de l’agroalimentaire Made in Burkina Faso

HomeA la Une

3ème édition du « Burkin’daaga » : occasion de découverte de l’agroalimentaire Made in Burkina Faso

« Burkin’daaga », c’est le nom que porte la foire du « consommons local » qui se tient sur le site du Fespaco du 26 octobre au 1er novembre 2020. Elle se veut un espace de valorisation de l’agroalimentaire local et des produits bios. Occasion pour les acteurs de ces secteurs de présenter leurs savoirs et leurs savoir-faire. Ainsi, du fonio, des chips de patate, du dolo (bière) de miel, du beurre de cacahuètes, etc. sont exposés à cette foire.

 

Du babenda précuit en exposition-vente à la foire « Burkindaga »

Voulez-vous manger sain, nutritif et local ? Un lieu : la foire du « consommons local » sur le site du FESPACO. Burkina WA-Medo, structure organisatrice de l’événement a pris « Burkin’Daaga » en langue locale moore « marché burkinabè » comme nom de cette foire de promotion du « consommons local ». Savoir-faire et savoirs des acteurs du monde de l’agroalimentaire locaux sont mis en exergue à « Burkin’Daaga ».

Des produits made in Burkina

A ce rendez-vous du « consommons local », transformatrices et transformateurs sont venus exposés des produits intéressants, issus du terroir national. Le visiteur peut y découvrir des produits comme les chips de patate, le fonio, le babenda (sauce typique du Burkina Faso) précuit, du beurre de cacahouète, de la confiture de papaye. Il y a aussi des boissons locales comme le « besse », un dolo de miel de l’entreprise que « ke du burkinabè », de la liqueur de lianes, etc. Et pour les visiteurs intéressés par des conseils en agro-écologie, l’association Beo-Neeré est présente à cette foire.

Pour notre bien-être 

L’association Beo neeré est présente à la foire du «consommons local » avec ses produits agro-écologiques et ses produits bios

Tomate bio, épices, riz étuvé de Mogtedo, fonio pour ne citer que ces produits, sont riches en nutriments. Madame DONDASSE, commerciale à l’association Beo-neere, d’ajouter au passage que les produits de sa structure répondent aux normes agro-écologiques, donc sont sains. Valeurs que partage Eco-bio, pour qui, les aliments issus de cette forme d’agriculture sont excellents pour la terre et le bien-être humain, car ils n’utilisent pas d’additifs, d’engrais et autres pesticides chimiques. « Il y a du bon au Burkina et dans l’espace monétaire ouest africain » nous confie un visiteur, qui a voulu garder l’anonymat. Il est tombé sous le charme de l’ingéniosité des transformateurs et transformatrices locales après avoir gouté « besse » dolo de miel de l’association « ke de burkinabè » et aussi la confiture de papaye.

Pour les initiateurs de « Burkin’daaga », être patriotique c’est aussi consommer local. Bien que l’affluence ne soit pas celle des grands jours à la foire, les exposants gardent bon espoir que les jours à venir soient meilleurs. A l’instar de Thomas Sankara, disons ceci : consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons, pour notre bien-être.

Camilles BAKI

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0